Rechercher
  • Burgueyre Pascal

Quels sont les facteurs de risque liés au travail

Nombreux sont les accidents de travail liés à la prise de substances psychoactives qui touchent les entreprises chaque année. Néanmoins, savoir détecter les premiers signes de dépendance ou de prise de substances psychoactives chez une personne peut complètement changer le destin de celle-ci et ainsi l’aide apportée peut éviter des accidents mortels sur le lieu de travail.

Tout d’abord, il est important d’avoir à l’esprit que les risques psychosociaux, les conditions de travail pénibles et le stress au travail favorisent la consommation de substances psychoactives. En effet l’individu à recours à ces substances afin de pouvoir tenir physiquement et psychologiquement.


La prise de substances illicites ou encore tomber dans le workaholisme peut être amorcé par une forte pression ressentie chez l’individu. Cela peut être à cause d’une recherche de performance trop poussée, une obligation de répondre favorablement à la productivité demandée au travail, un climat de compétition entre les salariés… De plus, l’accessibilité des substances (tabac, alcool et médicaments) sur le lieu du travail incite à consommer et doit donc être prise en compte pour prévenir les risques collectifs pour la santé des salariés.

Nombreux sont ceux qui l’ignorent mais les individus ne sont pas tous égaux face aux substances psychoactives. Les troubles psychologiques comme le stress précoce ou chronique modifie le fonctionnement du cerveau et peut ainsi le rendre vulnérable à une addiction. L’environnement ou l’expérience de vie sont un facteur très important. Par exemple, pour les adolescents qui ont souvent une première expérience positive avec des substances psychoactives cela peut influencer l’évolution de la consommation, favorisant des consommations régulières, puis potentiellement l’installation d’une dépendance.


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout