Rechercher
  • Burgueyre Pascal

Politique de prévention

Lorsque nous intervenons en entreprises, pour une opération de détection des addictions, au préalable, les phases initiales auront été validées, en l’occurrence :

  1. Devis validé par le mandant

  2. Etablissement de la convention de prestation de service

Il aura également été défini le nombre de dépistage que l’on sera amené à réaliser (minimum de 5 tests), afin de prévoir une quantité de matériel suffisante par rapport au nombre de dépistages désirés. Afin que les opérations de détection se déroulent dans les meilleurs conditions, tout en respectant la règlementation en vigueur, il sera nécessaire :

  1. De bénéficier d’une salle ou d’un bureau garantissant la confidentialité de l’acte

  2. Que la personne soumise au test occupe un poste à risque pour elle-même ou pour autrui (poste dit hyper sensible alcool et drogues)

  3. La présence d’un membre de l’entreprise (cadre, représentant du personnel) pendant toute la durée de la détection

Il va de soi que le matériel utilisé par nos soins répond aux normes en vigueur et que les agents préleveurs ont les compétences requises pour réaliser les dits tests (formation en interne par un expert en criminalistique).


Sont considérés comme substances psycho-actives :

  1. Alcool

  2. Drogues

  3. Médicaments

Cette politique de prévention des substances psycho actives dans le monde de l’entreprise s’applique à tous les employés d’une entreprise, et plus particulièrement à ceux occupants des postes à risques pour eux-mêmes ou pour autrui. Cette politique devra être porté à la connaissance de l’ensemble des employés et figurer dans les documents officiels (contrat de travail, note de service, règlement intérieur) et devra être régulièrement mise à jour.


La politique de prévention relatives aux substances psycho-actives vise plusieurs objectifs :

  1. Limiter les risques d’accidents de travail graves

  2. Accompagner tout salarié dépendant à une substance psycho-active ou susceptible de l’être, dans une démarche de soins et de traitements

  3. Interdire l’introduction et la consommation d’alcool et stupéfiants au sein de l’entreprise conformément au règlement intérieur de l’entité

  4. Communiquer sur le thème de la dépendance auprès de l’ensemble des salariés

  5. Interdire toute activité à des salariés sous l’emprise de substances psycho-actives

  6. Sanctionner tout comportement en non adéquation avec le règlement intérieur et le Code du Travail et de la santé en vigueur dans l’entreprise.





#détection #addiction #alcool #drogue #medicaments #prévention


9 vues0 commentaire