Rechercher
  • Burgueyre Pascal

Les médicaments et la dépendance

Nombreux sont aujourd’hui ceux qui utilisent les médicaments pour se soulager. Néanmoins, certains médicaments sont détournés et font l’objet de fortes dépendances. La prise de ces médicaments n’a pas un effet néfaste uniquement pour l’aspect personnel, cela touche également le professionnel.

Les médicaments à risque de dépendance sont ceux ayant un effet sur le cerveau, les sensations ou le comportement (médicaments contre la douleur, hypnotiques, etc.). Ce sont des médicaments psychoactifs. Leurs effets sont recherchés par des personnes dépendantes à d’autres substances, lorsque ces dernières ne sont pas disponibles. L’usage de ces médicaments est alors détourné du cadre d’utilisation prévue par leur autorisation.

Les antibiotiques ou les antidiabétiques sont sans intérêt pour les personnes qui cherchent à en faire un usage détourné.

Les médicaments qui représente un risque de dépendance sont :

  • Buprénorphine

  • Clonazepam

  • Fentanyl

  • Flunitrazépam

  • Méthadone

  • Méthylphénidate

  • Oxybate de sodium

  • Oxygène - Protoxyde d’azote

  • Tianeptine

  • Tramadol

  • Zolpidem


Ces médicaments sont souvent sujets à une forte dépendance, un usage détourné ou trafic ou encore intoxication. De plus, l’addiction à ce genre de médicaments peut entraîner d’autres dépendances, mais également des douleurs physiques ou psychologiques.


2 vues0 commentaire