Rechercher
  • Burgueyre Pascal

Les drogues dures au travail

Alcool, drogues, tabac ou encore médicaments, les substances psychoactives sont encore un problème très lourd pour les entreprises mais également un enjeu de santé. Les consommations addictives concernent plus de 20 millions d’actifs parmi les 29 millions en France.

En ce qui concerne les drogues dures telles que la cocaïne, elles sont bien présentent en entreprise. Souvent prisent comme stimulants dont l’objectif est de tenir plus longtemps sur son lieu de travail. La consommation de la cocaïne progresse en France dans les différents milieux et tranches d’âge.

Bon nombre sont ceux qui ignore les vrais dangers de ces substances au travail. Les drogues telles que les champignons, kétamine, LSD, MDMA, PCP sont des drogues causant de la désorientation. De plus, elles modifient le fonctionnement des sens, ce qui déforme les perceptions. Le GHB et l’héroïne sont des drogues qui agissent généralement sur le système nerveux central en engourdissant le cerveau et en ralentissant le fonctionnement du corps. Certaines de ces drogues peuvent aussi déformer les perceptions. La cocaïne, amphétamine et méthamphétamine sont de façon générale des drogues causant de l’excitation et de l’agitation.


Lors de la prise de ces drogues sur le lieu de travail les conséquences peuvent être dramatiques car une fois absorbées dans l’organisme, ces substances modifient une ou plusieurs fonctions du corps et du système nerveux central. Imaginez alors un conducteur de train ou encore un docker consommer une de ces substances illicites.


Comment reconnaître un individu sous l’emprise d’une de ces drogues :

  • Changement d'apparence extérieure et d'environnement avec un manque d'hygiène corporelle, une mauvaise haleine, une perte de poids, ou un logement laissé à l’abandon.

  • Un absentéisme régulier au travail, un désinvestissement ou un manque de ponctualité.

  • Fortes variations d'humeur, une irritabilité.

  • Propos incompréhensibles et incohérents, des problèmes d’élocution.

  • Troubles de la mémoire et de la concentration.

  • Plaintes au sujet de maux de tête, d'insomnie, de culpabilité, d'angoisse ou de solitude.

  • Isolement social et familial.

  • Problèmes financiers, des emprunts, des dettes.

  • Changement d'aspect physique avec une perte ou une prise de poids.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout