Rechercher
  • Burgueyre Pascal

Les comportements à adopter sur le lieu de travail

Lors de la prise de drogues sur le lieu de travail ou en amont les conséquences peuvent être dramatiques car une fois absorbées dans l’organisme, ces substances modifient une ou plusieurs fonctions du corps et du système nerveux central. Il est parfois compliqué de reconnaître un individu sous l’emprise de substances psychoactives surtout si celui-ci est un collègue ou un proche.


C’est pourquoi nous vous avons répertorié plusieurs symptômes pouvant aider à la reconnaissance d’une dépendance physique ou morale :

·Changement d'apparence extérieure et d'environnement avec un manque d'hygiène corporelle, une mauvaise haleine, une perte de poids, ou un logement laissé à l’abandon.

·Un absentéisme régulier au travail, un désinvestissement ou un manque de ponctualité.

· Fortes variations d'humeur, une irritabilité.

· Propos incompréhensibles et incohérents, des problèmes d’élocution.

· Troubles de la mémoire et de la concentration.

·Plaintes au sujet de maux de tête, d'insomnie, de culpabilité, d'angoisse ou de solitude.

· Isolement social et familial.

· Problèmes financiers, des emprunts, des dettes.

· Changement d'aspect physique avec une perte ou une prise de poids.


De plus, un salarié sous l’emprise de substances psychoactives est un danger pour lui-même et pour autrui. C’est pourquoi il est important d’avoir de bons réflexes afin d’éviter un accident. Dans tous les cas de figures il ne faut jamais laisser seul un salarié et toujours rester à son écoute et tenter de maintenir le dialogue. Il faut également interdire le départ du salarié par ses propres moyens, le faire accompagner par un tiers suivant les modalités définies dans le règlement intérieur ou note de service. Ainsi il faut également ne jamais laisser le salarié seul à son domicile.


Dans le cas d’un malaise :

· Appeler le SAMU (15,112) ou les pompiers (18) après avis du secouriste s’il y en a un dans l’entreprise.

·Noter par écrit les instructions reçues par le médecin au téléphone et procéder aux mesures prescrites par le médecin.

· Prévenir la famille ou un tiers.


Dans le cas d’un comportement agressif et peu contrôlable :

· Demander un avis médical : médecin traitant, SAMU (15,112), noter par écrit les instructions reçues par le médecin au téléphone et procéder aux mesures prescrites par le médecin.

· Appeler si nécessaire (salarié violent) la police ou la gendarmerie (17).

· Prévenir un tiers ou la famille.

4 vues0 commentaire